Sommaire

 

Les enfants prennent le chemin de l'école, les poux aussi !

Les poux des cheveux ne sautent pas et ne volent pas, mais ils sont très rusés pour changer de tête si l'occasion leur en est donnée.

Il est donc indispensable d'utiliser des méthodes préventives pour ne pas être contaminé par les poux.

Lire l'article Ooreka

Poux école : qu'est-ce-que la pédiculose ?

La pédiculose du cuir chevelu est la maladie bénigne la plus fréquente dans les écoles. Elle est contagieuse et c'est un petit parasite nommé poux de tête qui occasionne de violentes démangeaisons, car il se nourrit du sang du cuir chevelu de son hôte.

Elle touche plus souvent les enfants entre 6 et 8 ans, mais elle peut aussi toucher les adultes.

La pédiculose est endémique voir épidémique si cette dernière n'est pas traitée à temps.

 
Lire l'article Ooreka

Où peut-on attraper des poux ?

Les enfants sont plus exposés que les adultes, ils sont donc susceptibles d'attraper des poux notamment :

  • dans des collectivités d'enfants : à l'école, dans les colonies de vacances, au centre aéré, à la garderie, mais aussi :
  • chez des amis, ou
  • dans d'autres activités extrascolaires, comme la danse, le judo ou encore la piscine.
Lire l'article Ooreka

Poux école : quelles sont les règles à adopter ?

Dans un premier temps, il est important d'être très vigilant toute l'année et de vérifier régulièrement si la tête de votre enfant n'a pas de poux.

Il ne faut pas aussi oublier de contrôler les bonnets, foulards, capuches et taies d'oreiller.

Votre enfant n'a pas de poux

Votre enfant n'a pas de poux, tant mieux. Cependant, il est conseillé d'agir en méthode préventive, si ce dernier évolue dans une zone à risque :

Votre enfant a des poux

Hélas, cela arrive fréquemment, il n'y a pas de sentiment de honte à avoir, les poux aiment aussi bien les cheveux propres que les cheveux sales et ils ne font pas de différence à caractère social.

Il est donc indispensable de :

  • Traiter rapidement votre enfant avant qu'il ne soit trop infesté avec des traitements anti-poux qui vous permettront de vous débarrasser des poux, mais aussi des lentes.
  • De prévenir le responsable de l'école ou de toutes autres collectivités d'enfants (garderie, salle de sport...).

Poux école : les recommandations de la santé publique

Le conseil supérieur d'hygiène publique de France prévoit des recommandations et une conduite à tenir à savoir :

Il est indispensable de traiter les enfants parasités pour qu'ils guérissent.

D'une part, il est recommandé :

  • qu'au sein de chaque école, au moins une personne ait une formation spécifique sur le dépistage,
  • que tous les enfants de la classe de l'enfant parasité soient examinés par la personne formée, en collaboration avec la mission de promotion de la santé en faveur des élèves et les services municipaux d'hygiène,
  • que les parents soient prévenus par écrit par le chef d'établissement ou par la personne ayant en charge le groupe d'enfants, afin qu'ils examinent leur enfant, les autres membres de la famille, y compris eux-mêmes, et que seuls ceux qui sont parasités soient traités,
  • que l'accès au traitement soit facilité,
  • enfin et surtout, compte tenu de l'absence d'obligation de traitement individuel ou collectif, d'inciter fortement les élèves, les parents, les associations de parents d'élèves, les personnels d'école à appliquer ces recommandations,
  • de mettre en place des campagnes de sensibilisation à la pédiculose du cuir chevelu, ainsi qu'une surveillance épidémiologique de la résistance.

D'autre part, il faut savoir que l'arrêté du 3 mai 1989 du ministère de la solidarité, de la santé et de la protection sociale ne prévoit pas l'éviction des élèves non traités atteints de pédiculose. Ce texte dispose seulement qu'il n'y a « pas d'éviction en cas de traitement », la pédiculose étant une maladie sans gravité.

Aussi dans la rubrique :

Transmission & prévention

Sommaire